URBAN TRAIL DE LYON 1 Avril 2012

ParJacques

URBAN TRAIL DE LYON 1 Avril 2012

Photos de Laurent C

URBAN TRAIL LYON 2012

URBAN TRAIL LYON 2012

Laurent C, Michel M., Christelle seront sur l’Urban trail de LYON le 1er avril 2012

Ils prendront le départ pour les 23 km (10 ascensions et 1100 m de dénivelé D+) , un  joli moyen de découvrir le patrimoine Lyonnais…

Le trail 100% urbain

Comme l’indique son nom, avec le Lyon Urban Trail tout est dans l’antithèse : ni course sur route, ni course nature, mais un savant mélange de montées courtes et violentes (plus de 20 côtes au programme), d’escaliers interminables (plus de 6 000 marches), de descentes techniques (une ancienne piste de ski est même au programme), de pavés disjoints et de sentiers méconnus.

Courir le Lyon Urban Trail, c’est comme monter sur un manège enchanté qui vous fait découvrir le patrimoine historique d’une des plus belles villes d’Europe : amphithéâtre gallo-romain, traversée de l’Hôtel de Ville, traboules de la Renaissance et vous offre au détour d’une ruelle des panoramas grandioses sur le ville et sa région.
Les organisateurs, entre autres nouveautés (et quelques surprises), proposent d’inverser le sens habituel de la boucle effectuée par Lyon Urban Trail. Et ca change tout ! Nouveaux points de vue, nouvelles difficultés
pour des parcours toujours aussi exigeants si on vise un chrono.

Le tracé du parcours est indéniablement un des points forts de Lyon Urban Trail.

• Le 38 km traverse les communes de Lyon, de Sainte-Foy et de Caluire et présente un dénivelé positif de 1700m minimum, avec des ascensions plus ou moins longues sur tout type de terrain : bitume, sentiers (terre ou herbe), gore, escaliers, pavés…

Le 23 km se concentrent sur les collines de Fourvières et de la Croix Rousse. (1100 mD+ et 10 ascensions)

Le 12 km vous permettra de vous initier au trail (500 m D +).

Une formule randonnée sur les parcours 23km et 12km pour profiter pleinement de la ville Lumière.

http://www.lyonurbantrail.com

À propos de l’auteur

Jacques editor

9 commentaires pour l’instant

philouPublié le9:34 - Avr 3, 2012

Merci à vous tous pour vos comptes rendus, et comme le dit si bien Jojo, c’est bien attirant…!!!

Je crois que cet événement va nous amener à l’intégrer dans un planning de courses à ne pas louper…

Pourquoi ne pas organiser un « petit voyage groupé » en minibus ou autre…et louer un gite pour quelques jours en 2013.?

Qu’en pensez vous.? Peut être aussi un sujet à présenter pour l’AG.?

MichelPublié le7:55 - Avr 3, 2012

Bonsoir Jo et vous tous,

TGV : aller et retour : une centaine d’euros en s’y prenant 3 mois en avance à partir de la gare Haute-Picardie (dite des Betteraves). Le covoiturage est moins cher mais plus fatigant.

Hotel : une cinquantaine d’euros pour un couple.

Inscriptions : je ne sais plus. Peut-être entre 20 et 30 euros.

Ne pas oublier les faux frais : coût des SMS, forfait téléphonique qui explose !

Bien amicalement

christellePublié le8:56 - Avr 3, 2012

Que dire de plus que mes 2 compères, amis, compagnons, potes…
Formidable we à Lyon , cette ville me transporte à chaque pas,…. Une grande euphorie s’est dégagée de cette course, qui rassemble tant de plaisir pour les yeux, le corps, la tête…
J’avais très envie de faire partager cette émotion et c’est chose faite… nous sommes maintenant 3 à « etre amoureux » de ce patrimoine Lyonnais…
Merci Michel, Merci Laurent….

laurentPublié le10:31 - Avr 2, 2012

Pour commencer , merci à Michel d’être l’initiateur , à notre Géo Christelle pour ce superbe week end
D’abord un samedi pédestre pour se mettre en forme passage par le meveilleux parc de la tête d’or , un café théatre en soirée et la pasta party
Dimanche matin lever 6h30 , un café léger , un gateau sport que j’avais confectionné ( très simple pour le patissier que je ne suis pas)très digestif et plein d’energie .
8h45 c’est le départ bas les masques , pas de postiche au programme 23km 12 côtes 1100m de dénivelé positive et la même chose en négatif.
Comme prévu dés la première côte je marche , pas question de se griller , mes amis s’éloignent , je vois disparaitre la crinière de christelle , je les reverrais à l’arrivée mais dans combien de temps ?, cela attaque vraiment fort . Bon voilà la première côte passée , je me remets à courir , allure cool le petit coeur ne s’emballe pas ,( il faut le ménager , lui laisser de l’espace , il n’y a pas que le footing) . Je le surveille avec le cardio (objectif pas dépassé 90% fréquence Max) , puis c’est le, bouchon , je tire à l’extérieur ,sur la gauche , d’autres sont saucissonés à droite. C’est un goulot d’étranglement cet escalier si proche du départ , d’un autre côté cela permet de récupérer. La course repart je me dis que je vais peut-être revoir les amis, sont-ils devant ou derrière ? Allez je fais ma course , les difficultés s’enchainent , il y a des vues magnifiques sur Lyon , le Rhone , on passe dans des superbes jardins
je me sens pas si mal que cela dans cette course , les descentes permettent de récupérer et je régule bien côté cardio . Bientot la mi course , une petite passerelle suspendue ,bizarre la sensation , mais ne serait ce pas la voie de Christelle que j’entends derrière moi , oui c’est cela, les voilà , Super de les retrouver .
il me traite un peu de tricheur ( pas de méchanceté) car je me suis mieux débrouillé dans le goulot de départ, rusé le lolo.
C’est super , on est sur Fourvière cela grimpe . step by step les kilometres défilent, mais c’est magnifique et ce passage dans le cirque gallo romain .ah c’est vraiment de très chouettes endroits et en plus le soleil est présent
Une Colline que je gravis sans trop difficulté , pas besoin d’aile , même si j’en ai pas l’air , je sens que je progresse , tout bon pour les prochaines échéances.
Bon on finit la course ensemble main dans la main pour les derniers mètres . c’est super , je me sens bien ce n’était pas si dure que cela . que du bonheur
cela bouillone déjà pour le futur et ce n’est pas le futur, mon (saint) Michel qui me fait peur.
nous voilà déjà en train de se projeter pour l’année prochaine pour le 38km . c’est vrai cela on est pas des guignols en course à pied . Allez rester à finir par un repas gastronomique . une dorade pas sur que ce soit une spécialité lyonnaise , mais quoi de plus normal qu’un poisson pour finir cette superbe journée.
bon j’arête , @ très bientôt

philouPublié le8:18 - Avr 2, 2012

Merci à toi Michel pour ce long et agréable compte rendu.

Je vous félicite tous les trois pour votre performance et le bonheur que vous en dégagez.

Ton récit Michel va très certainement nous amener à réfléchir à notre inscription pour 2013, déjà pour découvrir Lyon et aussi faire connaissance avec un trail Urbain.

Bravo et si vous avez des photos envoyez moi le lien picasa.

MichelPublié le2:54 - Avr 2, 2012

Bonjour à tous !

Le Trail Urbain de Lyon, c’est avant tout un week-end rempli d’amitié, de couleurs et toujours de bonne entente avec Christelle et Laurent.

Dimanche matin 8 h : sans doute + de 5000 participants avides de découvrir Lyon sous un angle insolite et privilégié à travers différents parcours tous sportifs, ludiques et touristiques.

Je ne me suis pas ennuyé une seconde sur ce trail car le parcours est très varié et offre des points de vue magnifiques. Après quelques centaines de mètres, nous voilà dans un tunnel qui accueillait, voici 100 ans, le premier funiculaire du monde car la voie – la rue Terme – est très (trop) pentue. Les escaliers s’enchaînent aux rues étroites. L’ambiance est à la fête. Parfois quelques P’tits Bouchons (à Lyon c’est normal) nous obligent à attendre que le flux de coureurs passe mais toujours dans la bonne humeur sans esprit de compétition. Je suis toujours avec Christelle qui dégage une belle énergie et me fait partager son enthousiasme. Nous rejoindrons Laurent peu après alors que nous le croyons derrière nous. Avec sa belle foulée rasante, il est à l’aise sur les collines.

Nous traversons le Parc de La Cerisaie qui abrite la discrète Villa Gillet ainsi que des statues réalisées par de célèbres artistes. Encore des hauts et des bas et nous voilà à la Basilique Notre Dame de Fourvière qui domine la ville et en est le symbole. Puis d’autres escaliers, d’autres sentes champêtres et nous arrivons à l’amphithéâtre des Trois Gaules, bâti en 19 après J.C. : 20 siècles d’histoire !

Au 19 éme km, une côte vertigineuse où l’entraide entre coureurs et la convivialité seront au rendez-vous. Sur le dernier pont, on nous fait passer par sas en nous faisant attendre. Je comprendrai pourquoi une fois dessus : celui ci tangue de manière assez spectaculaire et ne peut accueillir trop de coureurs en même temps.

Nous ne sommes pas pressés d’en finir car nous avons de bonnes sensations dans les jambes et de belles couleurs plein les yeux mais le rythme est assez soutenu et l’arrivée approche.Le final est au diapason de la course : Royal. Je suis avec Christelle et Laurent et nous franchissons la ligne d’arrivée main dans la main. Heureux, pas de douleurs, pas de bobos, jamais dans le rouge, que du Bonheur !

C’est un court résumé mais nous revenons de ce trail avec des souvenirs plein la tête. Tellement enchantés que l’an prochain, nous serions bien partants pour le parcours long soit 38 km avec d’autres sympas sur le 12 km ou le 23.

Portez vous bien. Bravo pour votre participation massive au cross de Couvron.

clercinPublié le7:54 - Avr 2, 2012

super,super que du bonheur
le gang de laon s’est régalé dans cette ville magnifique
à bientôt pour vous donner plus de details d’envies de faire cette course step by step

philouPublié le3:53 - Mar 17, 2012

Bonne course à vous trois,

vous nous ferez un beau compte rendu à votre retour, ca sera super sympa…

@ Bientôt pour lire votre nouvelle aventure.

Laisser un commentaire