Cross des Loups 6 janvier 2013

ParJacques

Cross des Loups 6 janvier 2013

Le 10ième Cross de loups , bulletin d’inscription ci-joint

Et d’ailleurs pourquoi le Cross des Loups ? Une casquette offerte aux 5 premiers  qui pourront nous expliquer pourquoi ce cross, made in Bruyeres et Montbérault, se nomme « le cross des loups » ?

cross des loups 2013

À propos de l’auteur

Jacques editor

5 commentaires pour l’instant

JPDMPublié le7:19 - Jan 7, 2013

Bonjour,
Les résultats du 10ème Cross des Loups.
Suivez ce lien : http://cappicardie.free.fr/2007-2008/CROSS/2008CALENDRIER/AISNE/Resultats/2013%20Resultats/2013%2001%20Bruyeres%20et%20Montberault.pdf

Il manque le nom du FOOTING SYMPA en face de nombreux membres… C’est plus compliqué pour nous retrouver !!!

Bonne journée à tous !

Jean-Pierre

JPDMPublié le4:23 - Jan 6, 2013

Bonsoir,
Merci à l’équipe organisatrice et plus particulièrement Alain Vasseur de nous recevoir aussi agréablement à Bruyères et Montbérault à l’occasion de ce traditionnel Cross des Loups.
Un énorme peloton de plus de 200 coureurs pour 4 tours du circuit bien connu maintenant des adeptes de la course à pieds.
Joël vient de nous communiquer les premières photos… Il y en aura d’autres !

Suivez ce lien : https://picasaweb.google.com/110971546496958179665/TrailDesLoups2013?authkey=Gv1sRgCMeI6sC43se2BQ&feat=email

Bonne soirée et à très bientôt,

Jean-Pierre

MichelPublié le2:34 - Jan 6, 2013

Bonjour à tous,

Très belle participation ce matin du Footing Sympa au cross des Loups.

Félicitations à tous et à toutes pour vos performances et surtout pour votre sympathique compagnie. C’est toujours un plaisir de vous retrouver à ce cross pour bien commencer l’année.

A bientôt sur d’autres courses. L’année 2013 s’annonce sportive !

    IsabellePublié le9:30 - Jan 7, 2013

    Bonsoir à tous et toutes,

    Le cross des Loups fût vraiment un moment très convivial avec un parcours ludique et amusant avec ces troncs d’arbres. Une ambiance aussi familiale et « bon enfant » : il faut dire aussi bravo à tous ces petits et petites qui ont pris aussi plaisir à courir (comme nous les grands, d’ailleurs !!!).
    C’était ma première année de participation à ce cross de Bruyères et Montbérault et j’en garderai un excellent souvenir : encore merci aux organisateurs et aux membres du footing sympa pour leur SYMPATHIQUE participation !!!

    A très bientôt

    Isabelle

JPDMPublié le9:00 - Déc 20, 2012

Un petit texte dans lequel vous trouverez pourquoi on appelle les habitants de Bruyères et Montbérault les Loups (les Leups plus exactement).
Je vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année !

Sportivement,

Jean-Pierre

« Bruyères et Montbérault existait déjà au temps de l’occupation romaine. Plusieurs fois détruite pendant les grandes invasions barbares, elle sera reconstruite et deviendra le chef-lieu d’un pagus à l’époque mérovingienne. Elle obtient sa charte, en 1130, en récompense des services rendus au roi. Cette charte, étendue aux bourgs voisins, ne fait pas l’unanimité ; ainsi, les habitants de Vorges refuseront de reconnaître l’autorité de Bruyères, d’où l’existence de nombreux conflits entre les habitants des deux localités.
La milice communale existe, dès 1094, époque où elle prend part à l’expédition de Louis le Gros contre Ebles de Roucy. Elle jouera un rôle capital dans la défense de la cité, jusqu’en 1790, date à laquelle elle sera remplacée par la garde nationale. Ses membres sont appelés les « Leups » ou « Loups », nom qui restera aux habitants. Envahie à maintes reprises, Bruyères se défendra vaillamment contre les Anglais, les huguenots allemands et les Espagnols. L’invasion de 1567 sera l’une des plus terribles : elle entraînera la ruine de la ville.
Sous la Révolution, Bruyères deviendra un simple bourg, soumis au même régime politique, civil et judiciaire que les autres communes françaises, alors qu’elle jouissait jusqu’alors de franchises autrement plus avantageuses que celles proclamées par le nouveau régime. L’église, l’un des plus curieux monuments du Laonnois, sera convertie en écurie et en caserne : anomalie propre à une époque tourmentée.
Le premier maire fut Clarembaud de Foro, en 1130. À noter dans l’histoire de l’hôtel de ville, édifié en 1852, que son rez-de-chaussée a longtemps abrité le marché hebdomadaire, les jours de mauvais temps. Le XVIIIe siècle fut une époque florissante pour la culture de la vigne. Celle du chanvre fut importante également. Bruyères connut une industrie riche, jusqu’au XIXe siècle, comme par exemple, celle de la bonneterie.
Bruyères-et-Montbérault eut souvent des habitants épris d’indépendance, ces « Messieurs », ainsi qu’Henri IV les appela, lors du siège de Laon. »

Laisser un commentaire